Gouvernement du Québec
GÉOInfo - Chroniques du Québec géographique

decembre-2008

Chroniques précédentes
Version imprimable
Abonnez-vous!

Lancer la recherche

Le Plan géomatique du gouvernement du Québec
a maintenant 20 ans

Par Luc Gravel,
Ministère des Ressources naturelles et de la Faune

Le 30 novembre 1988, le Conseil des ministres du gouvernement du Québec créait une structure de coordination interministérielle portant sur l’exploitation de l’information géographique afin d’appuyer la prise de décision relative aux enjeux d’aménagement et de développement du territoire. Cette décision faisait suite à l’acceptation des recommandations de M. André Trudeau, alors secrétaire général associé au ministère du Conseil exécutif1.

À cette époque, le défi était de passer de la version papier à la version numérique et de reconvertir les données d’intérêt commun afin de limiter les chevauchements. La géomatique en était à ses premières armes. Il s’agissait de démontrer aux gestionnaires de l’État que la cartographie interactive pouvait faciliter la prise de décisions à portée territoriale. Ce nouvel outil pouvait en effet générer divers scénarios et en mesurer les effets à l’avance.

Par des démonstrations et des projets pilotes, la géomatique s’est avérée un moyen essentiel pour faciliter la réalisation des missions gouvernementales. Des dossiers complexes ont pu avancer de façon plus efficace à la suite de l’introduction graduelle d’outils géomatiques. Mentionnons entre autres :

  • le positionnement géographique des phénomènes socioéconomiques (taux de chômage, propagation des maladies infectieuses, taux de réussite scolaire);
  • la révision des schémas d’aménagement régionaux;
  • la gestion du réseau routier (inspection, entretien, développement) par le développement d’une base géographique routière.

En 1998, la démonstration était faite mais il fallait s’attaquer à l’échange et au partage des données et des outils d’intérêt commun. L’évolution des technologies et l’arrivée d'Internet ainsi que des programmes gouvernementaux visant à développer l’autoroute de l’information gouvernementale ont facilité les choses.

Le Québec en relief, résolution de un mètre
Le Québec en relief, résolution de 250 mètres

Orthophotographie de la région de Montréal à l’échelle 1 :15000, acquise en 2005
Orthophotographie de la région de Montréal
à l’échelle 1 :15000, acquise en 2005



Depuis dix ans, les ministères et organismes du gouvernement du Québec multiplient le développement d’applications mettant à profit la géomatique. De plus, les efforts du Plan géomatique du gouvernement du Québec (PGGQ) portent sur le développement d’outils communs pour mieux faire circuler l’information géographique dans l’espace gouvernemental. De plus en plus les projets s’appuient sur le partenariat interministériel pour en assurer le financement à court et à long termes. Les projets suivants sont dans cet esprit :

  • le Catalogue d’information géographique gouvernementale;
  • le portail gouvernemental Le Québec géographique;
  • la mise au point de produits numériques de haut niveau (imagerie satellitaire, Adresses Québec, orthophotographies numériques, cartographie 3D).
Portail Le Québec géographique mis en ligne en 2004
Portail Le Québec géographique
mis en ligne en 2004

Plus récemment, le déploiement de l’approche de coopération en réseau interministériel pour l’information géographique (ACRI) contribue au partage de la connaissance du territoire. Les gestionnaires pourront ainsi bénéficier d’une ressource fiable, intégrable, actuelle et accessible pouvant être formatée sur plusieurs plateformes informatiques interopérables dont Internet.

Bravo à tous ces bâtisseurs, sous-ministres, gestionnaires et spécialistes qui ont su créer un climat favorable, au sein de l’appareil gouvernemental, et propice à la réalisation de projets en partenariat et à l’échange fructueux de l’information géographique.

Équipe actuelle du PGGQ, constituée de Réjean Gagnon, coordonnateur, Nathalie Michaud et Luc Gravel, conseillers en géomatique et Réal St-Laurent, directeur général de la Direction générale de l’information géographique, Absente lors de la photo : Claire Gagné, secrétaire.
Équipe actuelle du PGGQ, constituée de Réjean Gagnon, coordonnateur, Nathalie Michaud et Luc Gravel, conseillers en géomatique et Réal St-Laurent, directeur général de l’information géographique et président du PGGQ. Absente lors de la photo : Claire Gagné, secrétaire.

1 : Depuis juillet 1994, le Plan géomatique du gouvernement du Québec est sous la responsabilité du ministère des Ressources naturelles et de la Faune.

Renseignements :

Luc Gravel
Ministère des Ressources naturelles et de la Faune

luc.gravel@mrnf.gouv.qc.ca



Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2008