Gouvernement du Québec
GÉOInfo - Chroniques du Québec géographique

juillet2006

Chroniques précédentes
Version imprimable
Abonnez-vous!

Lancer la recherche

Exploration pétrolière et gazière en Gaspésie
à l'aide de la technologie RADARSAT

Par Michel Rheault (MIR), Adeline Kilicaslan (MIR), Jean-Yves Laliberté (MRNF)

Cet article présente les résultats d'un projet réalisé dans le cadre du Programme de développement d'applications en observation de la Terre (PDAOT) de l'Agence spatiale canadienne et de l'Entente Canada-Québec sur l'utilisation des données RADARSAT. Cette entente a été signée en 1998, puis renouvelée pour trois ans en juin 2002. Sa gestion relève de l'Agence spatiale canadienne, du ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation et du ministère des Ressources naturelles et de la Faune. D'autres articles traiteront de ce sujet dans les prochains numéros de GÉOinfo.

Les réserves mondiales d'hydrocarbures s’épuisent graduellement et de nouvelles sources d’approvisionnement sont nécessaires afin de répondre à une demande croissante. Les bassins sédimentaires des Appalaches du Québec, et plus particulièrement celui de la Gaspésie, offrent des possibilités de découvertes fort intéressantes. La compagnie MIR Télédétection a conçu une gamme de produits intégrant des données RADARSAT-1 et des données géoscientifiques qui permet d’évaluer le potentiel en hydrocarbures de la Gaspésie.

Les données géoscientifiques et la télédétection, un incontournable

Une meilleure compréhension de la géologie structurale d’un bassin sédimentaire permet de réduire grandement le niveau de risque en exploration pétrolière. À cet égard, l’apport de données de télédétection couplées à des données géoscientifiques est non négligeable. Celles-ci supportent entre autres la planification de nouveaux levés sismiques et l’identification de zones favorables à la présence de réservoirs d’hydrocarbures.

Des données RADARSAT-1 Mode Standard, géophysiques (gravimétrie et magnétisme), topographiques, géochimiques et de compilation géologique ont été intégrées dans une base de données spatiales communes. Cette fusion des données RADARSAT et des données géoscientifiques a généré une gamme de produits à valeur ajoutée, qui offre ainsi un nouveau regard sur le contexte géologique de la Gaspésie (vidéo des produits générés).

Analyse géologique et contribution des produits

Les produits issus de cette fusion ont été analysés afin de préciser le cadre géologique du bassin sédimentaire de la Gaspésie. L’accent a été mis sur l’analyse de la fabrique structurale, y compris l’interprétation des linéaments et la définition des domaines structuraux, supportée par l’interprétation et l’intégration de données sismiques. Les résultats obtenus permettent de :

  • mieux définir l’organisation spatiale des principaux systèmes de failles régionales;
  • réviser localement la géologie structurale interprétée;
  • appuyer l’évaluation du potentiel en hydrocarbures d’une vaste région comme la Gaspésie;
  • mieux planifier les travaux d’exploration à réaliser dans les secteurs considérés comme plus favorables.
Linéaments et domaines structuraux interprétés
Linéaments et domaines structuraux interprétés


Ensemble de produits découpés par permis
Ensemble de produits découpés par permis

Plusieurs compagnies privées détiennent des permis d’exploration dans l’ensemble de la Gaspésie. Les avantages et les bénéfices que peuvent tirer ces compagnies en se dotant des produits générés sont nombreux. Le recours à une gamme complète de produits à l’échelle régionale ou découpés sur mesure à l’échelle des permis d’exploration contribue à :

  • mieux évaluer le potentiel en hydrocarbures;
  • mieux planifier de nouveaux levés sismiques;
  • réduire le risque lié au choix de l’emplacement d’un puits.

Ainsi, en réduisant le temps de découverte d’un gisement pétrolier de quelques années, les compagnies pourront économiser plusieurs millions de dollars.

La Gaspésie : un potentiel certain en hydrocarbures

Le 28 juin 2005, la compagnie d’exploration pétrolière JUNEX annonçait avoir complété le forage du puits de Galt n° 3 situé à 20 kilomètres à l'ouest de Gaspé, qui permettra la production limitée d’une huile de haute qualité. Le 10 mai 2006, le consortium formé des compagnies PÉTROLIA, JUNEX et GASTEM annonçait une récupération de 34 barils lors des premiers essais de production sur le puits de Haldimand n° 1, situé à 2 km au sud de Gaspé, pour une huile légère également de très haute qualité.
Fusion de la mosaïque RADARSAT-1 avec la gravimétrie
Fusion de la mosaïque RADARSAT-1 avec la gravimétrie

Bien que les travaux de JUNEX aient commencé avant le démarrage du projet de MIR , les résultats obtenus semblent démontrer que le potentiel en hydrocarbures est bien réel en Gaspésie. Ils renforcent également l’intérêt de recourir à des technologies de pointe afin de se doter d’une information géologique plus complète. Nul doute que les produits développés et offerts à l’industrie par MIR Télédétection répondent à ce besoin et contribueront à de nouvelles découvertes.

Renseignements :

Michel Rheault
MIR Télédétection Inc.
450 651-1104
mir@mirteledetection.com



Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2006