Gouvernement du Québec
GÉOInfo - Chroniques du Québec géographique

mai-2008

Chroniques précédentes
Version imprimable
Abonnez-vous!

Lancer la recherche

Faire progresser la référence géographique du Québec
EPEL-moi ça!

Par Manon Carignan

Reconnue comme une pièce maîtresse de la prise de décision, l’information géographique s’est imposée au sein des organisations gouvernementales, et ce, à tous les paliers décisionnels. Le ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF) assure la production, l’entretien et la diffusion de l’information géographique de référence du territoire québécois. Comme cette information sert d’assise aux informations géographiques gouvernementales qui soutiennent le développement durable du Québec, il était important de revoir les processus de travail pour répondre aux nouvelles exigences de la géomatique. Le projet EPEL, dont les principaux travaux commenceront en juin 2008, apportera ce vent de renouveau!

Des besoins géomatiques en accord avec les priorités gouvernementales

Les utilisateurs d’information géographique recherchent des données à jour, complètes et, avec la venue des nouvelles applications d’analyse et de modélisation, des données évoluées et interrogeables. Cette demande croissante ravive le problème de mise à jour et appelle de nouvelles façons de faire.

Le MRNF s’est longtemps appliqué à générer des produits finis d’une très grande qualité, prêts à la diffusion et destinés à un large éventail d’utilisations. Aujourd’hui, les besoins de la géomatique exigent des données spécifiques plutôt que des produits finis. Par ailleurs, les données de référence doivent être facilement accessibles et riches sur les plans géométrique et descriptif.

Des thèmes prioritaires ont été établis pour soutenir les obligations de l’État en matière de gestion intégrée des ressources naturelles et du territoire, de développement des régions, de connaissance des territoires nordiques et de gestion des risques liés à la sécurité civile. Il s’agit des thèmes suivants :

  • le réseau routier du Québec;
  • le réseau hydrographique du Québec;
  • les découpages administratifs du Québec;
  • l’utilisation du sol;
  • les bâtiments.

EPEL, un nouveau modèle de données

Le projet Environnement de Production et Exploitation en Ligne (EPEL) propose un nouveau processus de production des données géographiques.

Le projet EPEL est un projet de développement du MRNF. Il abritera les données officielles du gouvernement du Québec utilisées par les ministères et organismes pour appuyer leurs missions. Grâce aux technologies du Web, les utilisateurs pourront se connecter à la référence dans leurs applications respectives, soulager les charges de stockage et éviter la duplication de données.

Le projet EPEL propose un modèle de données renouvelé, regroupant des classes d’objets géographiques d’intérêt commun et un ensemble de fonctionnalités de gestion, de mise à jour, d’exploitation et d’entreposage sécurisé.

Le projet EPEL est novateur à plusieurs égards notamment par :

  • la gestion orientée objets;
  • la gestion de réseaux (routier et hydrographique);
  • la gestion de l’historique;
  • la gestion multiéchelle;
  • la gestion des métadonnées;
  • la gestion 3D.

Le projet EPEL fait progresser l’information géographique et les processus de travail, puisqu’il favorisera le travail en équipe. Il fournit aussi l’infrastructure nécessaire, voire indispensable, au travail de production en partenariat.

La référence géographique du Québec

La référence géographique du Québec est composée du réseau géodésique, de la cartographie topographique et administrative ainsi que de l’imagerie numérique :

  • l’infrastructure géodésique actuelle est composée d’un réseau actif de 23 stations GPS permanentes au Québec et d’un réseau passif comptant plus de 85 000 points géodésiques;
  • la cartographie topographique couvre tout le sud du Québec. Elle est offerte en format cartes à l’échelle de 1/20 000 et 1/100 000 ou en couvertures numériques selon des thèmes au choix (l’hydrographie, les courbes de niveau, les routes, les bâtiments, etc.);
  • elle comporte deux millions de photographies aériennes ainsi que d’orthophotographies et de modèles numériques d’altitude (représentation du relief en image);
  • elle comprend également les découpages administratifs officiels du gouvernement du Québec;
  • elle contient 2 250 images satellite composant un historique informationnel unique sur le Québec depuis 1982.

Les premières réalisations d’EPEL

Le développement d’EPEL a franchi plusieurs étapes jusqu’à présent. L’architecture est complétée et déjà certains modules ont été mis au point (ou élaborés) pour le bénéfice de l’organisation et des utilisateurs.

  • Les éléments de pilotage présentés dans EPEL sont venus bonifier le système de soutien aux opérations (SOP) qui assure la gestion des profils utilisateurs qui se cache derrière beaucoup de systèmes au Ministère.
  • De plus, le module de consultation et d’interrogation des données géographiques utilisé notamment dans le site transactionnel de Géoboutique Québec est une réalisation du projet EPEL. Il porte le nom de Navigateur géographique.

Le Navigateur géographique :
bienvenue à bord!

Le Navigateur géographique est un outil interactif qui permet d'explorer le territoire. Il propose une base de navigation constituée d'images et de cartes multiéchelles auxquelles peuvent être ajoutés des thèmes au choix. Il offre aussi toute une gamme de fonctionnalités cartographiques utiles à la consultation et à l'interrogation d'information à caractère géographique. Le module est entièrement paramétrable et s'adapte aisément à divers contextes d'utilisation.

Par exemple, le Navigateur géographique est utilisé par Géoboutique Québec et le Catalogue de l'information géographique gouvernementale (CIGG) qui ont choisi un sous-ensemble de fonctions faciles d'utilisation pour le grand public. De même, la Commission de toponymie du Québec a recours au Navigateur géographique pour améliorer la mise en contexte de l’information sur les noms de lieux. Le Navigateur géographique offre 24 fonctionnalités.

Les prochaines étapes

Les prochains travaux commenceront en juin 2008 et une première livraison est prévue à l’automne 2009. À cette date, on pourra compter sur un entreposage et un accès sécurisé des données géographiques du Québec qui ont été converties en priorité. Les fonctionnalités de mise à jour seront développées ainsi que les moyens de transmission et d’accès à la référence.

D’ici là, l’équipe de la Direction générale de l’information géographique entreprend, avec la collaboration des ministères et organismes touchés, une étape de préparation des données qui vise à les consolider en vue de les faire migrer vers le nouvel environnement de mise à jour EPEL.

Les équipes de travail sont ainsi conviées à s’engager dans la modernisation de l’information géographique, en travaillant en coopération pour consolider les données qui alimentent les systèmes de gestion d’information géographique et qui sont à l’origine des informations gouvernementales destinées aux citoyens.

Renseignements :

Direction générale de l'information géographique
Ministère des Ressources naturelles et de la Faune

Danielle Pilon
418 627-6284, poste 2144
danielle.pilon@mrnf.gouv.qc.ca

ou

Direction générale des technologies de l'information
Ministère des Ressources naturelles et de la Faune

Luc Tremblay
418 627-6266, poste 3267
luc.tremblay@mrnf.gouv.qc.ca

 



Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2008