Gouvernement du Québec

GÉOInfo - Chroniques du Québec géographique

Octobre 2011

Un outil géomatique portable et novateur pour les opérations de recherche et sauvatage

Par Frédérick Pons,
Sûreté du Québec

Le Service de recherche et sauvetage de la Sûreté du Québec a pour mandat de rechercher les personnes perdues, disparues ou en situation de détresse. Une recherche constitue toujours une urgence. Dans une telle situation, les membres du Service d’urgence se rallient pour intervenir rapidement, établir le secteur de recherche et mobiliser les ressources humaines et matérielles nécessaires.

Dans ce domaine où les interventions représentent souvent une véritable course contre la montre, l’accès à des cartes géographiques et à d’autres données se révèle crucial.

Développement d’un outil à la fine pointe de la technologie

En 2010-2011, la Division de la géomatique de la Sûreté du Québec a mis au point un système d’information géographique (SIG) autonome qui permet de répondre aux besoins de plus en plus pointus des spécialistes en recherche et sauvetage, autant en milieu rural qu’en milieu urbain.

La création de ce nouvel outil est le fruit d’un effort de collaboration soutenu entre les techniciens spécialistes en recherche et sauvetage de la Sûreté du Québec, des professionnels de la Division de la géomatique et ESRI Canada à Montréal.

Ce SIG entièrement autonome s’appuie sur ArcGIS 10.0. Il utilise les dernières technologies disponibles en géomatique telles que :

  • des caches cartographiques;
  • des bases de données à référence spatiale;
  • des GPS cartographiques;
  • une application d’import/export à double sens entre SIG et GPS (GSF Outils de Groupe Système Forêt inc.);
  • des fonctionnalités faites sur mesure dans un langage ouvert.

De cette façon, les utilisateurs peuvent :

  • avoir accès à plusieurs téraoctets de données géographiques à même un disque dur externe connecté à un ordinateur portable;
  • utiliser des outils de calculs statistiques développés pour leurs besoins, basés sur les informations compilées par Robert J. Koester dans son livre Lost Person Behavior (observations sur des cas réels de personnes disparues en Amérique du Nord);
  • recourir à des modèles de documents cartographiques prêts à l’emploi avec un habillage standard à la Sûreté du Québec et des bases de données à référence spatiale permettant la sauvegarde et l’analyse des données d’opérations.

Une fois que la Sûreté du Québec aura cumulé suffisamment de données de recherche avec ce système, elle pourra établir ses propres modèles statistiques applicables au contexte québécois et ainsi espérer améliorer les résultats de ses opérations.

Grâce à ce système, la Sûreté du Québec a remporté, en avril 2011, le prix d’excellence d’Esri Canada pour la qualité de ses travaux en géomatique.

Interface de l'application

L'application optimise et uniformise les activités réalisées dans le cadre d'une mission de recherche et sauvetage. Elle réunit les statistiques sur le comportement des personnes disparues et l'information géographique provenant de plusieurs bases de données. Elle calcule ensuite des probabilités d'après les caractéristiques de la personne disparue et la région géographique en cause.



Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2010