Gouvernement du Québec

GÉOInfo - Chroniques du Québec géographique

Août 2007

Le Réseau GEOIDE, toujours dynamique!

Par Luc Gravel

Le Réseau GEOIDE, qui existe depuis 1998, a tenu sa 9e conférence scientifique annuelle à Halifax du 6 au 8 juin 2007. Parmi les projets de courte durée du programme des Initiatives d’investissements stratégiques (SII), deux sont menés par des chercheurs québécois. En revanche, six projets de fond, de plus longue durée, requièrent la participation de ministères du gouvernement du Québec.

L’appel de propositions pour les projets de la Phase IV (2009-2012) de GEOIDE, dont la date de tombée est le 17 septembre 2007, viendra clore la dernière phase subventionnée du Réseau. Le ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF) demeure le partenaire principal de GEOIDE et il continuera d’encourager les ministères clés, sous l’égide du Plan géomatique du gouvernement du Québec (PGGQ), à soutenir le réseau et à apporter leur contribution.

Le réseau GEOIDE, vaste et reconnu

Le Réseau GEOIDE est un réseau de recherche canadien faisant partie du Réseau des centres d'excellence, dont la mission vise à consolider et à renforcer l’industrie géomatique canadienne. Il comprend 236 étudiants, 157 chercheurs, 32 universités, 35 entreprises et 37 organismes parapublics.

Six partenaires principaux et quatre partenaires industriels font partie de son conseil d’administration :

  • Ministère des Ressources naturelles et de la Faune du Québec
  • Integrated Land Management Bureau, Agriculture and Lands BC
  • Ontario Centres of Excellence
  • Pêches et Océans Canada
  • Défense nationale Canada
  • Ressources naturelles Canada
  • PCI Geomatics
  • MDA, Macmillan Dettwiler Associates
  • ESRI Canada
  • Kheops technologies

Plusieurs organisations internationales collaborent aux travaux des chercheurs du Réseau GEOIDE :

Réseaux :

  • Cooperative Research Centre for Spatial Information (CRCSI Australia), Sydney UNSW, Peter Woodgate, chef de la direction
  • Ruimte voor Geo-Informatie (RGI Netherlands), Arnold Bregt, directeur
  • SIGMA Cassini (France), Michel Mainguenaud, directeur

Centres nationaux :

  • National Center for geocomputation (NCG), Ireland, Ronan Foley (émissaire plénipotentiaire)
  • CentroGeo (Mexique), NCG (Irlande)

Organisations de membres :

  • AGILE (Association of Geographic Information Laboratories in Europe) 91 membres - 20 pays, Monica Wachowicz, chef de la direction
  • Pan American Institute for Geography and History (Organisation des États américains), 21 pays, Santiago Borrero, secrétaire général
  • UCGIS (University Consortium for GIScience – É.-U.), 40 membres, John Wilson, président

Les projets de GEOIDE ont permis d’établir un réseau de chercheurs de plus d’une trentaine d’universités canadiennes. La collaboration de ces différents chercheurs procure une notoriété inégalée à ce réseau de recherche. Plusieurs ministères et organismes du gouvernement du Québec contribuent aux projets actuels bénéficiant ainsi des travaux de ces chercheurs de haut calibre. Grâce à ce travail de collaboration, les ministères ont pu enrichir la gestion de leurs activités de mission.

Une 9e conférence scientifique bien étoffée!

Durant la 9e conférence scientifique annuelle du Réseau GEOIDE de juin 2007, les membres ont essentiellement présenté les résultats obtenus grâce au programme des Initiatives d’investissements stratégiques (SII).

Ce programme a pour but de sélectionner des projets basés sur la multidisciplinarité et qui favorisent la collaboration entre les universités, l’industrie et les instances gouvernementales. Les projets doivent en outre démontrer qu’ils possèdent un haut potentiel de commercialisation ou qu’ils ont des retombées directes sur les entreprises participantes. Huit de ces projets de courte durée ont débuté en 2005 et neuf autres en 2006 pour un total de 17. Une somme de 80 000 $ est attribuée à chacun de ces projets pour un maximum de deux ans.

Parmi ces projets, deux sont menés par des chercheurs québécois soit :

  • EcoGeo II : vers un outil d’évaluation des retombées socio-économiques du secteur géomatique. Dr Stéphane Roche.
  • Un outil Web interactif innovateur pour mieux comprendre les vulnérabilités de santé liées au climat. Dr Pierre Gosselin.

Le projet EcoGeo, fruit d’une collaboration entre le Centre de recherche en géomatique (Université Laval), le Groupe Géobusiness (Université de Sherbrooke), l’École d’aménagement (Université de Waterloo) et le MRNF, a comme objectif d’établir un mode d’évaluation des retombées économiques du secteur de la géomatique. L’information géographique est aujourd’hui présente partout et la géomatique constitue une composante clé d’un nombre sans cesse croissant de secteurs d’activités économiques (loisir, affaires, transport, sécurité, etc.). Il est donc important, pour réaliser des choix stratégiques dans ce domaine, de mesurer les rendements de l’investissement ou d’en évaluer les effets de levier socio-économiques.

Le deuxième projet concerne la propagation des maladies contagieuses, favorisée par le réchauffement climatique au Québec. Un site Web est en construction. Il servira à l’échange, l’analyse et la consultation de données géolocalisées de nature sociosanitaire et environnementale, afin de permettre de mieux comprendre les interactions entre la santé et le climat. Cela devrait aider les organismes de santé publique au Canada et dans le monde à prendre leurs décisions.

Les 17 projets du programme des Initiatives d’investissements stratégiques (SII)
Les détails de tous ces projets peuvent être consultés sur le site Web de GEOIDE.
Dr Stéphane Roche EcoGeo II : vers un outil d’évaluation des retombées socio-économiques du secteur géomatique
Dr Pierre Gosselin Un outil Web interactif innovateur pour mieux comprendre les vulnérabilités de santé liées au climat
Dr David Clausi Classification d'images de la glace de mer obtenues par radar à synthèse d'ouverture
Dre Charmaine Dean Forêts, feux et modèles stochastiques
Dr Rodolphe Devillers GeoCod - La géomatique au service de la gestion durable des stocks de poissons
Dr Yang Gao Convergence rapide des solutions de positionnement ponctuel précis pour des applications en temps réel
Dr Ayman F. Habib Développement d'un système de pointé monoscopique photogrammétrique assisté par la technologie LiDAR, et d'ortho-photos de dernière génération
Dre Barbara J. Lence Estimation de pertes et planification de mesures d'urgence dans le cas d'une alerte au tsunami
Dr Stephen R.J. Sheppard Visionner des scénarios du futur portant sur les changements climatiques au niveau local, à l'aide de systèmes géomatiques et de visualisation intégrés
Dre Claire Samson Complémentarité des capteurs pour la mobilité des plates-formes : intégration de l’information LASER dans le flux de positionnement
Dr Naser El-Sheimy Développement d’un système de navigation personnel à deux composantes multi-modes pour une plus grande facilité d’utilisation
Dr Phil A. Graniero Déploiement d’une infrastructure de capteurs Web intégrés pour le contrôle des bassins hydrologiques
Dre Susan Skone Développement d’une sonde météorologique et d’une référence inertielle reposant sur le MEMS pour les aéronefs
Dre Alla Sheffer Extraction de couches de terrain et de végétation à partir des données LIDAR
Dr Xiaoyi Bao Développement de capteurs de vibrations et d’acoustique distribués pour sonder les eaux et les courants
Dr Ali Asgary Systèmes d’aide à la décision spatiale multicritères en temps réel : amélioration des interventions en cas d’incendies dans les communautés canadiennes
Dr Brian R. MacIntosh Système multi-capteurs pour l’amélioration de la qualité de vie des personnes atteintes de troubles du mouvement

La 9e conférence a également permis d’amorcer une réflexion prospective sur les développements technologiques survenus au cours des derniers mois afin de préparer le terrain en vue d’amorcer l’appel de propositions pour les projets de la Phase IV de GEOIDE.

Cette réflexion a pris la forme d’une conférence sur la cartographie en ligne et de trois ateliers. Ces trois ateliers recoupent les trois thèmes qui seront les points d’ancrage des futures propositions de la Phase IV (2009-2012) de GEOIDE soit :

  • la mobilité : suivre et prédire les mouvements des êtres humains et des objets;
  • les changements environnementaux : modélisation du système planétaire (terrestre, océanique, atmosphérique);
  • les capteurs distribués : technologie de captage et livraison aux utilisateurs.

Le fil conducteur qui transcende ces trois ateliers a porté sur la capacité de la technologie associée aux capteurs (GPS, capteurs et senseurs) pour suivre en temps réel :

  • le mouvement des biens et des personnes;
  • les variations du climat au sol et dans l’atmosphère;
  • les mouvements de troupes en sol ennemi;
  • les mouvements des marées;
  • l’érosion et les mouvements de sol;
  • la pollution de l’eau;
  • les phénomènes climatiques extrêmes.

Par ailleurs les 19 projets de base de GEOIDE ont fait l’objet d’une séance d’affichage sous les thèmes suivants :

  • Développement durable terrestre et milieu marin
  • Gestion des transports et des catastrophes naturelles
  • Santé et sciences sociales

Projets de base de GEOIDE qui font appel à la participation de ministères et organismes du gouvernement du Québec  :

  • SLM-DFM #12 – Projet géomatique intégré en zone côtière : fusion des données terrestres, aéroportées et marines (FUDOTERAM), dont l’objectif est de combiner les informations afin de développer un logiciel fiable capable d’estimer et de quantifier l’érosion côtière. INRS-ETE et Université Laval avec la participation du ministère des Transports (MTQ) et du ministère de la Sécurité publique (MSP).
  • SLM-DFM #14 – Modélisation intégrée du mouvement des saumoneaux de l’Atlantique et de leur habitat physique en milieu fluvial et d’estuaire, dont l’objectif est d’utiliser des procédés de télédétection pour mesurer les cohortes de jeunes saumons en mer en corrélation avec le mesurage de la qualité de l’habitat marin dans la baie de Gaspé. Université Laval et INRS ETE avec la participation de Faune Québec (MRNF) et du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ).
  • SLM-DFM #15 – GéoTopo 3D : développement d’une plateforme de modélisation 3D pour l’exploration, l’évaluation et la gestion efficace de la nappe phréatique et des ressources minérales et pétrolières, dont l’objectif est de développer des méthodes de caractérisation des sources d’eau souterraines et de simulation 3D des structures géologiques pour une gestion améliorée et une extraction plus sécuritaire pour l’environnement. Université Laval avec la participation des secteurs de l’énergie et des mines du MRNF.
  • TDM-DFM #11 – Expertises intégrées vers le développement d’un système de prévision des inondations dues aux embâcles, le projet (FRAZIL), dont l’objectif est de caractériser l’écoulement de la glace en rivière et d’estimer les probabilités d’embâcles par traitement des images satellite – étude du comportement des rivières Châteauguay, Saint-François et Chaudière. INRS-ETE avec la participation du Centre d’expertise hydrique du ministère du Développement durable de l’Environnement et des Parcs (MDDEP).
  • TDM-DSD #08 – Géosimulation multiéchelle et multiagent pour supporter la prise de décision dans le cadre de simulations dynamiques spatiales multiacteurs (MUSCAMAGS), dont l’objectif est d’analyser le comportement des personnes dans une situation d’urgence en mode de simulation et en fonction des caractéristiques des lieux; évacuation, manifestations, émeutes, mouvements de foule, embouteillages, accidents, incendie de forêt, glissement de terrain, etc. Université Laval avec la participation du MSP, du MTQ, de la Sûreté du Québec et de la SOPFEU.
  • HSS-DFM #05 – Maladies chroniques et soins primaires, dont l’objectif est de développer un système permettant d’acquérir, de gérer et d’analyser des données provenant de sources multiples et variées (médicales, cliniques, administratives et géographiques) en vue de l’amélioration des soins. Université de Sherbrooke, OMS Genève et Université McGill en collaboration avec l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) et l’ADRLSSS - Estrie.

La Phase IV de GEOIDE (2009-2012), appel à tous!

Au cours de la conférence, le directeur scientifique du Réseau GEOIDE, le Dr Nicholas Chrisman, a informé les participants de l’appel de propositions pour les projets de la Phase IV de GEOIDE.

Une période intermédiaire entre les Phases III et IV permettra de subventionner environ 10 à 15 projets pilotes entre le 1er avril 2008 et le 31 mars 2009. Un budget de 50 000 $ est prévu pour chacun d’eux. Selon les résultats obtenus par ces projets pilotes, ils pourraient se poursuivre au-delà du 31 mars 2009 et être inscrits officiellement à la Phase IV. Un budget variant entre 200 000 $ et 300 000 $ pourra alors leur être attribué pour les exercices 2009-2010, 2010-2011 et 2011-2012.

L’échéancier pour la sélection des projets pilotes est le suivant :

  • Dépôt des lettres d’intention : 17 septembre 2007
  • Dépôt des propositions : 17 janvier 2008
  • Évaluation par le Comité scientifique et décision du CA : mars 2008
  • Début des projets pilotes : avril 2008
  • Évaluation mi-parcours : rapport au 1er août 2008; visite des évaluateurs à l’automne 2008 pour prise de décision en décembre 2008
  • Rapport des projets pilotes et subvention majeure pour les projets retenus en 2009-2012  : décembre 2008

Avis aux intéressés… à vos plumes!

Renseignements :

Luc Gravel
Ministère des Ressources naturelles et de la Faune
Bureau de l'information géographique gouvernementale
418 627-6250, poste 2162
luc.gravel@mrnf.gouv.qc.ca

 



Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2007