Gouvernement du Québec

 

 

 

GÉOInfo - Chroniques du Québec géographique

Décembre 2013

LE RÉSEAU CONVERGENCE : UN AGENT MOBILISATEUR DANS LE DOMAINE GÉOSPATIAL

Par Eveline Bernier, coordonnatrice scientifique du Réseau Convergence

En avril 2013, le Québec a accueilli un nouveau réseau d’innovation dans le domaine du géospatial. Financé en majeure partie par le Fonds de recherche du Québec - Nature et technologies, le Réseau de convergence d’intelligence géospatiale a pour mission de faciliter le regroupement de l’expertise issue des milieux universitaire, industriel et gouvernemental afin d’accroître les activités de recherche et d’innovation dans le domaine géospatial et d’accélérer le transfert des résultats vers les utilisateurs.

Un point de convergence entre les experts du domaine géospatial

Le Réseau Convergence propose d’agir comme point d’ancrage afin de faire émerger des actions de maillage en recherche et développement dans le domaine géospatial, en vue de répondre aux besoins spécifiques des utilisateurs. Il rassemble une trentaine de chercheurs. Parmi ceux-ci, nous en trouvons 20 qui représentent 5 établissements universitaires du Québec, 7  répartis dans tout le Canada et 3 affiliés au gouvernement et au milieu collégial. Pour le volet industriel, le Réseau compte sur l’appui de Québec International et prévoit des collaborations plus étroites avec Effigis, ESRI Canada, Fujitsu, le Groupe Trifide, Intelli3, Mapping Across Borders et MDA. L’appui gouvernemental est assuré par la collaboration avec le regroupement des 22 ministères et organismes formant l’Approche de coopération en réseau pour l’information géographique – ACRIgéo – coordonnée par le ministère des Ressources naturelles du Québec. Une priorité dans les actions sera établie avec l’Agence de la santé publique du Canada, le ministère des Transports du Québec, le ministère des Ressources naturelles du Québec ainsi qu’avec Recherche et développement pour la défense Canada (RDDC).

Les besoins des utilisateurs au cœur des préoccupations

La détermination des besoins des utilisateurs, en termes de R et D et de compétences dans le domaine géospatial, est au cœur des préoccupations du Réseau Convergence. Le Réseau mettra ainsi en place différentes activités visant la détermination, l’élaboration et la priorisation de ces besoins, notamment sous forme de journées d’innovation ouverte. De ces besoins découleront des initiatives de recherche menées en partenariat par les membres du Réseau (chercheurs, industrie et gouvernement).

Des activités scientifiques visant la mobilisation, l’innovation et la diffusion des connaissances

Les activités prévues par le Réseau ont comme objectif de faciliter le regroupement d’experts et leur mobilisation entourant les besoins et enjeux sociétaux établis par les utilisateurs. Parmi les activités proposées, outre les journées d’innovation ouverte, notons des ateliers thématiques pour mobiliser les experts autour d’une problématique donnée et définir des projets de recherche en partenariat, des séminaires pour diffuser les connaissances découlant des projets de recherche et de la formation continue pour accélérer le transfert des résultats vers les utilisateurs.

Des thématiques de recherche centrées sur les besoins

La recherche au sein du Réseau portera sur l’innovation dans les méthodes et technologies de l’acquisition et de l’ingénierie de l’information et de la connaissance géospatiale.  Une attention spéciale sera portée sur son usage responsable en appui à la prise de décision dans les secteurs prioritaires pour le Québec tels que la gestion intégrée des ressources naturelles dans un contexte de développement durable, le développement et l’aménagement urbains durables (villes intelligentes), le transport intelligent et accessible, la santé et la sécurité publique, la mobilité, les changements environnementaux et le Nord canadien.

Encadré : La gouvernance du Réseau Convergence

La direction du Réseau se trouve à l’Université Laval et assurée par le Dr Mir Abolfazl Mostafavi, professeur titulaire au Département des sciences géomatiques. Pour sa gouvernance, le Réseau s’est doté d’une structure de gestion qui permet l’interaction efficace entre ses différentes composantes y compris les chercheurs, les membres des milieux industriel et gouvernemental ainsi que les étudiants.

Remerciements

L’auteur tient à remercier les personnes suivantes pour leur contribution à cet article : Luc Gravel, Claude Levesque et Mir Abolfazl Mostafavi

Pour plus d’information :

Courriel : info@convergence.ulaval.ca
Site Web : http://www.convergence.ulaval.ca
LinkedIn : http://www.linkedin.com/company/3506860?trk=NUS_CMPY_TWIT


 

 




Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2013