Gouvernement du Québec

GÉOInfo - Chroniques du Québec géographique

Mars 2009

L'information géoscientifique au service de la société

Par Charles Roy et Daniel Lamothe
Direction générale de Géologie Québec
Ministère des Ressources naturelles et de la Faune

SIGEOM permet à Géologie Québec de diffuser l’information sur le patrimoine géoscientifique du Québec et de soutenir les prises de décision et les analyses qui sont en relation avec le milieu physique. Aujourd’hui il permet la diffusion intégrale des informations gérées par Géologie Québec en utilisant Internet et en donnant un accès uniforme à toute sa clientèle.

Le Système d’Information GÉOMinière (SIGEOM) du gouvernement du Québec est conçu pour les clients. Le système soutient les processus de collecte, d’édition et de diffusion d’information qui forment un tout. En utilisant le système, l’organisation a réduit ses délais de publication de trois ans à trois mois en ce qui concerne les travaux de terrain qui sont un des intrants de l’industrie d’exploration minière.

Il propose d’obtenir de l’information dans l’une des trois catégories suivantes :

  • le fonds documentaire Examine;
  • l’atlas géoscientifique;
  • SIGEOM à la carte.

Examine

Le fonds documentaire Examine est constitué de plus de 75 000 rapports qui totalisent plus de 2 000 000 de pages de texte et de 200 000 plans. À ce jour, plus de 90 % de ce fonds est numérique Un utilisateur peut :

  • consulter l’index;
  • visualiser le document;
  • visualiser sa position sur le territoire québécois;
  • commander les versions papier, PDF et JPG;
  • acheter la localisation, auquel cas les données géomatiques sont disponibles selon la projection géographique et le format logiciel souhaités.


Aperçu d'un rapport géologique tiré de SIGEOM Examine, qui permet de choisir des documents et d'en visualiser les pages et les plans

L’Atlas géoscientifique

L’Atlas géoscientifique comprend des cartes produites par les géologues du Ministère. Ces cartes présentent des informations géologiques recueillies par les géologues du MRNF lors des travaux de terrain et sont représentées avec la légende géoscientifique de Géologie Québec. Il est possible de commander ces cartes au 50e ou au 250e, d’acheter un thème particulier (ex. la géophysique) ou tous les thèmes pour le Québec. Le produit obtenu est entièrement géomatique et comprend tous les paramètres cartographiques de Géologie Québec. Chacune des cartes est également accessible en format TIFF géoréférencé.

SIGEOM à la carte


Image du SIGEOM à la carte

Même s’il est offert depuis 2001, SIGEOM à la carte est un peu révolutionnaire dans son approche. Il permet à l’utilisateur de bâtir sa propre carte en choisissant un objet géologique (faille, zone géologique, etc.). Un moteur de recherche permet de choisir les informations cherchées, puis de les commander. L’information géométrique transférée est constituée de points, de lignes et de polygones. L’information descriptive est liée à l’information géométrique et permet de symboliser celle-ci. C’est un peu du WEB 2.0.

Géologie Québec livre 90 % des produits du SIGEOM dans les deux heures qui suivent en utilisant le commerce électronique. Les produits en version papier et les commandes dont le volume dépasse 100 mégaoctets (Mo) sont livrés le jour suivant sur DVD.

Les cartes de cibles métalliques

La création du SIGEOM a constitué une étape cruciale qui a permis de mettre sur pied un processus d’évaluation du potentiel minéral québécois : le Système de production des cartes de potentiel minéral (SPCPM). Celui-ci a pour but de produire des cartes de potentiel minéral qui ciblent des secteurs précis qui présentent une forte probabilité de contenir des dépôts économiques pour certains métaux. Ces cartes visent à :

  • fournir aux sociétés d’exploration minière travaillant au Québec de nouvelles cibles d’exploration;
  • diffuser une image compréhensible de l’important potentiel minéral québécois; et
  • contribuer à la gestion du territoire, notamment dans le cadre de la délimitation des aires protégées.

Image d'une carte de cibles métalliques

Les cartes de potentiel minéral ciblant les secteurs, où certains types de gisements métalliques sont abondants, sont créées à partir d’un certain nombre de paramètres géologiques. Ces paramètres sont à leur tour confirmés à l’aide de techniques de forage de données (data drilling) connues pour leur efficacité à prédire la présence de gisements. Les indices de prédictivité sont ensuite combinés pour créer une image de la favorabilité minérale régionale pour le type de gisement et de substance modélisé. Il est alors possible de déterminer un seuil de favorabilité grâce auquel on peut considérer comme fortement probable la présence potentielle de nouveaux gîtes du type modélisé. Les cibles proposées à l’échéance du traitement représentent les portions de ces zones de haute favorabilité qui sont libres de titres miniers au moment de la publication des résultats. À ce jour, près de 1 050 nouvelles cibles d’or et de métaux de base dans les territoires de l’Abitibi et de la Baie-James ont été publiées. Plus de 3 500 titres miniers touchant à ces cibles ont été enregistrés depuis 2005, rapportant directement plus de 200 000 $ au gouvernement et sur lesquels des dépenses liées à l’exploration dépassent 450 000 $.

Les images du potentiel minéral produites sont diffusées dans le système de gestion des titres miniers GESTIM. Ce système accessible en ligne permet de consulter et d’enregistrer des titres miniers dans l’ensemble du territoire québécois. La visualisation en couleur du potentiel minéral en arrière-plan permet d’optimiser la sélection de territoire et de diminuer les coûts d’exploitation des compagnies d’exploration tout en préservant les secteurs de moindre intérêt.

De plus, la caractérisation du potentiel minéral du Québec joue un rôle déterminant dans la délimitation des aires protégées qui sont sous la responsabilité du ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP). Le tracé primaire de ces aires est présenté principalement par le MDDEP dans un contexte de caractérisation et de préservation des systèmes écologiques. Ces aires sont ensuite revues par chacun des secteurs du ministère des Ressources naturelles et de la Faune pour en évaluer l’impact dans leur domaine respectif. Pour le Secteur des mines, cela consiste notamment à s’assurer que le territoire soustrait à la prise de titres miniers touche le moins possible les zones à potentiel minéral significatif. Sous cet aspect particulier, le programme d’évaluation du potentiel minéral met en lumière une facette importante de l’économie québécoise. Il permet de participer au débat sur la gestion du territoire en intégrant une information fondamentale au processus de décision. Le processus de gestion du territoire se fait ainsi en conciliant au mieux les intérêts économiques, écologiques et sociaux de tous les intervenants.



Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2009