Gouvernement du Québec

 

 

 

GÉOInfo - Chroniques du Québec géographique

Octobre 2013

Le Défi GéoHack Montréal 2013
Une journée intense qui livre des résultats

Par Nathalie Michaud, ministère des Ressources naturelles, et Nicolas Gignac,
ministère de la Sécurité publique

Prenez une quarantaine de passionnés de technologies géospatiales, rassemblez-les dans un même lieu une journée durant et demandez-leur de plancher intensivement sur la réalisation d’applications concrètes utilisant des données géospatiales dans une formule de concours. Vous obtiendrez alors le Défi GéoHack Montréal (http://defigeohackmtl.org/), une sympathique « coopétition » qui a eu lieu le 2 octobre dernier, en marge du colloque Géomatique 2013 (http://www.geomatique2013.com/).

Le Défi GéoHack est une activité originale qui s'inspire essentiellement de trois concepts. D’abord, il y a l’aspect « hack », dérivé des « hackathons  », ces rassemblements durant lesquels des mordus d’informatique collaborent au développement de prototypes inédits, et ce, en très peu de temps (généralement en continu, sur un jour ou deux). Le côté « géo », le cœur du sujet, fait référence à la géomatique et aux technologies géospatiales (cartographie, positionnement, etc.). Le dernier élément, et non le moindre, concerne les défis, soit des projets proposés par de vrais donneurs d’ouvrage à la recherche de solutions qu’ils pourront approfondir ou même implanter dans leur organisation par la suite.

Lors du Défi GéoHack Montréal 2013, huit défis ont été soumis à l’ingéniosité des équipes. Celles-ci étaient constituées de développeurs, de géomaticiens, de géographes, de designers et même de simples citoyens. On comptait parmi les donneurs d’ouvrage le gouvernement du Québec, par l’intermédiaire de certains de ses ministères et de ses organismes, des entreprises privées, la Ville de Montréal ainsi que Radio-Canada. Voici un résumé de quelques projets qui se sont démarqués ou qui ont été proposés. À noter, l’information concernant tous les projets se trouve ici (http://defigeohackmtl.org/?page_id=26).

D’abord, le projet ayant remporté le premier prix (vote des participants du défi et des juges) est celui proposé par Radio-Canada. Ce projet a mené au développement d’une interface de recherche cartographique permettant de consulter l’état du réseau routier de Montréal (http://www.radio-canada.ca/sujet/etat-rues-montreal) de manière interactive.

Le projet portant sur la recherche géographique des métadonnées dans le site de données ouvertes (http://defigeohackmtl.sparkboard.com/project/51f19e465ca1df0200000003) du gouvernement du Québec a quant à lui obtenu la seconde position. Ce projet visait à créer une application permettant de rechercher des données ouvertes en sélectionnant les zones d’intérêt sur une carte géographique interactive. Pour ajouter au défi, cette application devait fonctionner sur les tablettes et appareils mobiles. Ce défi a été coordonné par le ministère de la Sécurité publique, en collaboration avec le Secrétariat du Conseil du trésor et le ministère des Ressources naturelles.

L’Institut national de la santé publique du Québec a quant à lui proposé aux participants de créer des services Web d’analyse spatiale combinant plusieurs technologies géospatiales (http://defigeohackmtl.sparkboard.com/project/51f19f0f5ca1df0200000005) . Le projet visait à fournir aux personnes non initiées à la géomatique des renseignements en lien avec la santé publique par le biais de cartes, et ce, de manière simple et autonome (ex. : localisation des résidences de personnes âgées comprises dans des îlots de chaleur).

Enfin, le ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs, qui surveille de près le déclin des populations de chauves-souris, a choisi d’explorer le potentiel de la cartographie participative. Il a ainsi proposé aux développeurs de construire une application cartographique Web simple et accessible par un appareil mobile (http://defigeohackmtl.sparkboard.com/project/52000c970ff1be0200000003) qui permettrait, entre autres, aux citoyens de participer activement aux efforts de localisation et de recensement des maternités de chauves-souris.

Conformément à la philosophie d’innovation ouverte qui sous-tend les « hackathons », le code source des prototypes développés est ouvert et réutilisable. Nous vous invitons à consulter le site du Défi GéoHack Montréal 2013 (http://defigeohackmtl.org/?page_id=26) pour en savoir plus.

 




Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2013